En vélo, c’est plus rigolo…

Avant l’arrivée de nos enfants, nous étions deux adeptes de la randonnée itinérante. Excellent moyen de sortir des sentiers battus, d’aller à la rencontre de la nature et des populations locales, ce sont nos jambes qui nous ont procuré certainement le plus de souffrance mais aussi et surtout le plus de satisfaction. Le dépassement de soi prend dans certaines situations alors  tout son sens.

Quoi de plus fabuleux que d’arriver au sommet d’un col qui nous paraissait infranchissable ? Ce sentiment indescriptible qui vous prend au cœur et vous irradie jusqu’à vous faire verser une petite larme vous fait oublier tous les tiraillements et douleurs infligés par des heures d’effort.

Mais voilà, ce qui est difficile à pied avec un sac à dos, devient, du moins pour nous et à notre simple niveau, inaccessible avec deux puces en bas âge…

Malgré tout, nous ne parvenions pas à nous faire aux vacances sédentaires et nous recherchions à tout prix à retrouver la liberté que procure l’itinérance. Le vélo s’est alors tout simplement imposé à nous !